Au Cameroun, le patronat plaide pour la suspension des contrôles fiscaux et douaniers

70 entrepreneurs de la diaspora pour la réussite du Cameroun
30 mars 2020
Dias’Invest 237 face au covid-19
15 avril 2020

Les 17 propositions du Gicam pour répondre à la crise économique consécutive au choc sanitaire lié au coronavirus ont été rendues publiques le 31 mars. Elles portent sur les secteurs fiscal, douanier, monétaire, financier et budgétaire.

Le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) est favorable à la suspension des contrôles fiscaux et douaniers. Ces deux mesures font partie des 17 propositions que la principale organisation patronale du pays a adressées le 31 mars au gouvernement. Ces propositions en vue d’atténuer les effets du choc sanitaire lié au coronavirus portent notamment sur la fiscalité, à travers le report du paiement des impôts, d’une part, et des cotisations à la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS), d’autre part.

Elles concernent aussi le secteur douanier, par l’allègement des procédures de dédouanement ou des contrôles des navires transportant les produits de première nécessité.

Remboursement de crédits de TVA

A la suite de l’Association des banques (Apeccam) qui en est membre, le Gicam, qui compte près d’un millier d’adhérents, plaide aussi pour l’accompagnement des banques dans l’octroi des crédits de trésorerie aux entreprises et le gel des échéanciers de remboursement des dettes, ainsi que des pénalités y afférentes.

Le gouvernement est enfin invité à faire preuve de célérité dans le remboursement des crédits de TVA et de la dette intérieure, et à soutenir les PME à travers un fonds.

Pour lire la suite de l’article: Cliquez ici

Source: Jeune Afrique