86 milliards de FCFA supplémentaires du FMI pour atténuer l’impact du COVID-19

Le secteur du tourisme en pleine reconstruction : l’exemption de l’impôt sur les sociétés envisagée en 2021
19 octobre 2020
Avec 1400 milliards FCFA d’exportations vers l’UE en 2019, la balance commerciale est en faveur du Cameroun
18 novembre 2020

Le Fonds monétaire international a approuvé un nouveau décaissement de 156 millions de dollars (près de 86 milliards de FCFA) en faveur du Cameroun pour faire face aux répercussions de la pandémie de Coronavirus.

Le financement ordonné par le FMI est le deuxième décaissement au titre de la Facilité de crédit rapide (FCR)  a pour objectif d’aider le Cameroun à satisfaire les besoins urgents de financement de sa balance des paiements résultant de la pandémie de COVID-19.

(…)

« Les ressources supplémentaires au titre de la FCR permettront de répondre aux besoins urgents de financement pour atténuer les répercussions de la pandémie, dont des dépenses de santé, de protection sociale et de soutien aux personnes les plus vulnérables, et aideront à mobiliser des ressources supplémentaires auprès des bailleurs de fonds », a indiqué Brettons Woods.

Cette enveloppe représente 40 % de la quote-part du Cameroun au titre de la FCR sur les 382 millions de dollars, 100 % de la quote-part, le total de l’aide d’urgence accordée au pays par le FMI depuis le début de la pandémie.

Pour atténuer l’impact de la pandémie sur l’outil de production, les autorités ont entre autres, décidé d’augmenter les dépenses de santé et les dépenses sociales et apporter un soutien temporaire aux entreprises et ménages touchés. D’où l’option  d’une loi de finances révisée prévoyant un déficit plus élevé pour tenir compte des répercussions de la crise, établir un plan de prévention et de riposte à la pandémie sur trois ans et mettre en place un compte spécial COVID.

Retrouvez l’article complet sur financialafrik.com